Benjamins media organisait cette journée d'étude ouverte à des professionnels de tous horizons : bibliothécaires, animateurs, éducateurs, agents du milieu culturel, etc.

Qui est Benjamins media ? C'est une petite maison d'édition associative, créée en 1987, comprenant 4 personnes salariées, très motivées, passionnées même, par l'adaptation de livres pour les enfants de 3 à 10 ans. Leur objectif consiste à relier l'oral et l'écrit, c'est-à-dire à créer une imagerie sonore qui accompagne finement le texte de l'auteur. Nous sommes là au-delà d'un livre-CD classique puisque le texte lu est conçu pour la compréhension des enfants nonvoyants. Chaque livre est donc vendu avec son CD. Un livret avec le texte en gros caractères, en braille et des pages de jeux tactiles est proposé pour un supplément de 2 €. Le tout est alors envoyé dans une pochette contenant l'ensemble. Sophie Martel est directrice de Benjamins media. Son compagnon Rudy anime les séances "J'écoute dans le noir" et autres animations et se déplace pour cela partout en France. C'est une excellente animation à proposer en bibliothèque, pour sensibiliser les enfants à la différence et leur faire prendre conscience du travail d'écoute.

Pierres Vives L'auditorium de Pierres Vives a accueilli les participants. Ce bâtiment de 25 000 m² abrite la bibliothèque départementale de l'Hérault, le service des sports, une galerie d'exposition, une salle de spectacles et les Archives départementales. Particularité : la bibliothèque départementale est ouverte au public, pour la consultation sur place uniquement, faisant ainsi office de "bibliothèque troisième lieu".

Les "Best" de la journée Ouh là ! difficile de choisir...mais il le faut bien, Pour avoir l'intégralité de la journée, il y aura les Actes, bientôt en ligne. Je présente donc mes coups de coeur :

Des livres pour le plaisir de lire et de toucher par Hélène Kudzia Livres_toucher Hélène est bibliothécaire à la bibliothèque Marguerite Duras à Paris et responsable du fonds et des services "Lire autrement". Elle nous a fait une présentation très vivante et concrète des livres tactiles dont disposent les enfants nonvoyants pour se faire une représentation mentale des formes et des choses ainsi que pour développer une perception sensorielle. Elle a expliqué les critères qui définissent le choix d'un livre tactile :

  • Il doit être adapté à la taille de l'enfant, puisque son bras et sa main vont se déplacer sur toute la page
  • Les informations essentielles doivent figurer sur la couverture et dans le sens correct de lecture
  • Le livre doit être résistant
  • Les divers éléments mobiles doivent être attachés par des rubans

La production est trop réduite, les enfants auraient besoin d'un plus grand nombre de livres, notamment documentaires. Par ailleurs, le tactile disparait dès que l'enfant a appris la lecture.

Les ateliers : très concrets pour mettre les professionnels vraiment "en situation"

Découverte de la fabrication d'un livre tactile par Marie-Hélène Sarrazy, de la Fédération des Aveugles de France Les participants ont manipulé les gabarits et les matières et compris l'objectif visé : que l'enfant se représente les éléments de l'histoire mais aussi qu'il en devienne l'acteur (par exemple en faisant rouler la galette). Atelier_tactile1 Atelier_tactile2 Atelier_tactile3 Atelier_tactile4

Atelier de sensibilisation au braille par Marie Pasquier de la BM de Montpellier Des ateliers faciles à organiser à moindre coût en bibliothèque. Essayez ! Atelier_braille

Atelier d'écoute dans le noir par Rudy Martel Les participants devaient reconstituer un scénario sonore à partir d'une écoute de 16 mn. Les impressions sont ensuite partagées, et on réalise alors que l'interprétation peut être déroutée par un élément sonore non identifié. Difficile ! Ecoute_noir

Enfin, je termine ce long billet par un coup de coeur particulier pour François Brajou, comédien sourd, qui a présenté le travail difficile qu'il mène pour adapter un album de Benjamins media (sortie de cette version LSF début mars) : adapter sans être académique, en étant près du sens mais près surtout du petit lecteur, faire passer une émotion dans le respect du texte. Chapeau ! Francois_Brajou