Chronique de Bibliopass

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 26 janvier 2014

Lancement officiel des Espaces "facile à lire" en Bretagne !

J'ai présenté vendredi le "kit" élaboré dans la perspective de soutenir les bibliothèques prêtes à expérimenter des espaces "facile à lire". Ceci est une mission qui m'a été confiée par Livre et lecture en Bretagne, qui est dans son rôle d'outiller les acteurs de la lutte contre l'illettrisme. Kesaco "facile à lire" ? Il s'agit de s'inspirer des pays scandinaves mais aussi des Pays-Bas et de la Belgique, qui constituent depuis longtemps des collections plus faciles à lire à destination de tous ces publics pour lesquels la lecture n'est pas une évidence, et en tous cas, pas une activité courante. Partant donc de ces "Easy to read squares", il a fallu imaginer une déclinaison qui prenne sens en France, en Bretagne en l'occurrence, adaptée donc à nos pratiques et notre culture.

Dès la première réunion en 2013, plusieurs bibliothèques, dont des bibliothèques départementales, ont accroché avec enthousiasme au projet, face au constat que de nombreux partenaires évoquent l'inadaptation de nos fonds aux personnes en difficulté avec l'écrit, aux personnes en situation de fatigabilité, de handicaps tels que la dyslexie, la déficience cognitive, etc. La bibliothèque de Quimper communauté a immédiatement appliqué l'idée en inaugurant un espace facile à lire à la bibliothèque des Ursulines (voir photo ci-dessous) et un autre espace dans une bibliothèque de l'agglomération, avec pour chacun, une approche et une mise en espace un peu différentes, appropriées aux publics visés.

Ursulines_Quimper

Après Quimper, d'autres espaces "facile à lire" devraient voir le jour : très prochainement dans la nouvelle antenne de la Bibliothèque du Finistère et dans deux bibliothèques municipales du Finistère Nord. La Bibliothèque d'Ille-et-Vilaine prévoit d'acquérir ce kit et de le faire tourner dans son réseau, en accompagnant ce travail de journées de formation. Enfin, la bibliothèque de Vezin, qui a déjà conçu un rayonnage Lire autrement pour des enfants en difficulté de lecture, cherche des développements de ce type en direction des parents.

Voici donc le kit, mais est-ce bien le mot ? Ces 100 livres ne sont pas un outil clé en main, c'est un ensemble de livres (et CD, DVD) pensé en fonction de critères très précis qui définissent le concept de "facile à lire", mais qui vont avant tout servir à une discussion avec les bibliothécaires. La malle constituée a vocation pour l'instant à outiller les professionnels. Elle contient donc une centaine de documents accompagnés chacun d'une fiche descriptive, des documents explicitant les critères du "facile à lire", présentant des exemples en Belgique, des bibliographies déjà réalisées de livres à proposer à des lecteurs débutants, etc.

Reunion_facile_lire_1 reunion_facile_lire_2

La prochaine étape va être de former des équipes de bibliothèque, à l'aide de ce kit, pour que chaque professionnel ou bénévole apprenne à repérer ce type de livre dans l'édition, à le valoriser et surtout à en faire la médiation ! En effet, seuls des partenariats avec des organismes de formation en compétences-clé, des associations, des professionnels du secteur social, permettront d'utiliser ces fonds dans le cadre d'un projet global de nouvelle approche de la lecture.

Enfin, la question est lancée de la mise en espace : disposer de telles collections sur un rayonnage standard "à la Borgeaud" ne fera guère évoluer l'image des bibliothèques ! Alors, pourquoi pas travailler avec un scénographe qui, pour une enveloppe budgétaire donnée, concevra pour vous et avec vous un "univers" favorisant la mise en valeur de ces livres. Il y a beaucoup à réfléchir là-dessus : quel environnement sera considéré comme sécurisant et attractif pour ceux qui sont éloignés de l'écrit ? Je pense qu'il faut leur poser la question, donc intégrer des personnes concernées à l'élaboration du projet !

Exemples de mobiliers réalisés par des scénographes : Mobilier "manga" réalisé pour la BDP 77 par l'Atelier des possibles (Rennes) et Mobilier de l'Ecole d'art réalisé par Metalobil (Saint-Herblain) Mobilier_manga Mobilier_saint_Herblain

Livret "Choix de livres faciles à lire" et nouvelles infos à suivre !...

vendredi 22 novembre 2013

Lecture et handicap visuel

Hier à Rennes, une belle journée de formation organisée par la Médiathèque départementale, très engagée dans la mise en accessibilité des bibliothèques, a permis d'approcher les différents modes d'accès à l'information et à la lecture des personnes malvoyantes et non-voyantes.

Stage_hv_21nov2013_1

Davantage qu'une formation théorique, ce fut une journée d'échanges et de témoignages : une collègue, maman d'une jeune fille nonvoyante qui a aujourd'hui 21 ans, a témoigné de la scolarité et des outils d'apprentissage que les parents ont du trouver ou réaliser eux-mêmes, bien avant les avancées technologiques des dernières années. 2 collègues ont fait un retour sur les années d'expérience des "pôles Borges" mis en place dans leur médiathèque, en partenariat avec l'association AAHVB. Abder Ragui, formateur en informatique adaptée, qui a créé ce service d'accès aux nouvelles technologies, a expliqué les nouvelles perspectives qu'offrent les logiciels et les appareils mobiles comme les smartphones.

Enfin, les stagiaires ont pu prendre le temps de découvrir et tester les collections, matériels et outils adaptés au handicap visuel, qui ont toute leur place en bibliothèque. Dans le prolongement de cette journée bien chargée, étaient proposées des inscriptions gratuites à des visites descriptives et tactiles d'expositions aux Champs Libres. Proposition qui a été la bienvenue !

stage_hv_21nov2013_3

stage_hv_21nov2013_4

mercredi 16 octobre 2013

Lecture et adultes âgés en débat à Tours

La Direction du Livre et de la Lecture de Tours a eu l'heureuse initiative d'organiser une formation sur le thème "Lecture, bibliothèques et personnes âgées".

Stage_Tours_oct2013 Stage_Tours_oct2013_2

Je suis heureuse de constater que ce sujet mobilise les équipes de bibliothèque, puisqu'une quinzaine de collègues, professionnels et bénévoles, sont venues de tout le département pour se former et échanger leurs pratiques. Je consacre beaucoup de temps à l'accueil car ce qu'il y a à apprendre concernant la relation à ce public est davantage un savoir-être qu'un savoir-faire : comment faire face à l'image de la vieillesse, de la dégradation de la santé ? comment réagir face à des comportements plus ou moins violents de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ? comment accepter qu'il y ait peu d'expression de désir...désir de lire...désir d'entendre...désir même de vivre ?

Les participantes (eh oui, uniquement des femmes...encore !), déjà bien engagées sur ce type d'actions, ont beaucoup échangé sur leurs pratiques : la lecture en Ehpad, particulièrement dans les Unités Alzheimer, le choix des textes, le portage de livre... Elles ont amélioré leurs capacités à inscrire ces actions dans un cadre formalisé, à l'aide d'indispensables conventions de partenariats. Elles ont aussi découvert de nouvelles idées, telles que l'expérimentation de tablettes numériques, la mise en place de dictées intergénérationnelles, la participation au Prix Chronos, etc.

Enfin, elles ont pu bénéficier du témoignage d'une animatrice d'Ehpad, que je remercie vivement pour sa venue et son exposé très enrichissant.

Témoignage de Marie-Dominique Lamé, animatrice à l'Ehpad de Monconseil

Marie_Dq_Lame_Tours

L'Ehpad de Monconseil appartient au réseau des 4 établissements gérés par le CCAS de la Ville de Tours. Il offre 84 places dont une unité Alzheimer et 6 places d'accueil de jour. Son projet d'établissement, inscrit sur 5 ans, comprend 3 axes : les soins, le social et l'accompagnement social, autrement nommé l'animation.

Les animateurs d'Ehpad sont en possession d'un DUT carrières sociales ou d'un Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS). Il y a en général 1 poste d'animateur par établissement. Le métier d'animateur est récent, l'intégration dans l'équipe de l'établissement et la reconnaissance de l'utilité du travail est encore à faire, même si peu à peu les soignants comprennent que tout ne se joue pas dans l'hygiène et le soin, et que la personne âgée a besoin d'interaction sociale. Marie-Dominique explique les diverses animations qu'elle met en place : ateliers mémoire, détente corporelle, rencontres intergénérationnelles, sorties, aide à la vie civique (aller voter), et bien sûr ateliers lecture.

Un partenariat a été établi avec la Bibliothèque de Tours : une bibliothécaire vient chaque mois avec un choix de livres à emprunter, puis elle lit quelques textes à haute voix. La relation au livre est difficile : les résidents ont peur de prendre et de ne pas lire, il faut les rassurer sur leur liberté d'emprunter et de ne pas lire, ou de ne pas finir un livre.

Au-delà de la question de la lecture, Marie-Dominique, en évoquant le quotidien de son métier, nous apporte beaucoup d'informations sur la psychologie des adultes âgés. Entrer en ehpad, c'est perdre de l'autonomie. C'est laisser beaucoup derrière soi. La personne vieillissante, peu à peu, n'a plus envie de demander, plus de désir, plus d'imaginaire, plus de vernis social non plus...ou en tous cas moins. Et le rôle de l'animateur, de toute l'équipe soignante, et aussi notre modeste rôle, nous bibliothécaires qui arrivons pour un temps de lecture, c'est d'accepter cela, de ne pas juger, tout en montrant qu'il y a encore des choses à vivre...

Lire pour des adultes âgés, c'est leur permettre l'oubli du présent, l'oubli du corps défaillant, c'est réouvrir l'imaginaire, et très modestement offrir quelques instants de plaisir.

Merci aux organisateurs, aux participants et à Marie-Dominique !

samedi 12 octobre 2013

Barrez la différence : des spectacles sur le handicap accessibles aux bibliothèques

Barrez_difference

Jeudi 10 octobre, le Groupe de travail Accessibilité, que je coordonne pour la Médiathèque d'Ille-et-Vilaine, dans le cadre d'un Contrat Territoire Lecture, a accueilli une compagnie venue des Côtes d'Armor : Barrez la différence.

Gilles est moniteur de voile, chauffeur de car (grandes distances ! jusqu'en Espagne), et comédien. Il a une énergie incroyable et un sens de l'humour décapant. Il s'est marié 2 fois. Il a 5 enfants donc... Ah j'oubliais un petit détail : il est IMC. Non, rien à voir avec l'Indice de Masse Corporelle. Il est Infirme Moteur Cérébral.

Kesaco diront certains lecteurs (peu nombreux du reste !) ? Il s'agit d'une infirmité motrice due à des lésions survenues durant la période péri-natale. Il y a bien sûr des niveaux de handicap très différents chez les IMC, certains sont cloués dans un fauteuil, d'autres ont une déficience cognitive associée.

Mais notre Gilles, lui, est plein de vivacité, dans la vie et sur la scène. Avec son épouse Agnès, ils animent des tapis-contes pour les classes de cycle 2 et 3, des séances pour les collégiens, lycéens, et des spectacles "one man show" de Gilles pour le grand public. La particularité est que le spectateur, petit ou grand, ne vient pas roupiller sur son siège : il va être amené à s'impliquer, à participer. Et c'est ça qui marche : la distance, l'appréhension du départ face à Gilles s'effacent peu à peu, chacun se sent libre de rire, d'exprimer son émotion, de poser des questions que l'on n'ose pas poser (c'est pas dangereux de conduire un car pour vous ? mais ça se passe comment en couple ?).

Ils s'adaptent à tous les espaces (dedans, dehors, petites et grandes bibliothèques), à toutes les jauges, et même à tous les budgets. Comptez quand même 500 €, modulables si vous vous organisez en réseau. Et Gilles et Agnès acceptent de dormir chez l'habitant. Alors, il ne vous reste plus qu'à les inviter !

Gilles

samedi 5 octobre 2013

Retour de stage en Isère

Lampes_stmarcellin

La visite de la médiathèque de Saint-Marcellin collait tout à fait avec la thématique de la formation : Bibliothèques en mutation. Aménagée dans un ancien couvent, la médiathèque a ouvert ses portes il y a 5 ans. Mais elle vient de faire l'objet d'un réaménagement tout à fait réussi comme l'atteste les photographies ci-dessous :

  • Un espace romans éclairci par le changement de mobilier et le grand désherbage. J'ai aimé notamment les fines rampes de lumière sur les rayonnages
  • Un escalier somptueux en fer forgé qui mène à la passerelle enfants/ados
  • Des lampes design mais fonctionnelles
  • Des assises variées : fauteuils club confortables, banquette colorée intergénérationnelle...
  • Des bacs sur roulettes pour présenter les livres de travaux manuels

La médiathèque inaugure aujourd'hui ce réaménagement, qui va s'accompagner d'une dimension numérique : mise à disposition de tablettes et d'un accès internet par wifi.

Les débats et réflexions en ateliers sur les mutations indispensables en bibliothèque furent très riches. Les 14 collègues venues de tout l'Isère se sont accordées sur plusieurs idées fortes : être au plus près des attentes des publics, offrir du service et de la chaleur humaine, aménager des espaces et des mobiliers modulables, faire du numérique une "mise en 3D des collections" et un vrai service qui fait sens un projet d'ensemble, se donner le droit d'expérimenter, et enfin rédiger un projet qui pose des objectifs clairs, lisibles et réalistes.

Bacs_stmarcellin

Chauffeuse_stmarcellin

Escalier_stmarcellin

Lampe_romans_Stmarcellin

samedi 28 septembre 2013

Retour de stage : accueillir des groupes venus d'IME, Foyers de vie, ESAT

La Bibliothèque départementale de la Sarthe continue un excellent travail de fond autour de la formation des équipes de bibliothèque à l'accueil du handicap, amorcé en 2008 avec une Journée d'étude professionnelle et la publication du guide qui reste une référence par sa précision et sa clarté : Accueillir les publics handicapés à la bibliothèque.

Après la question du public sourd en 2012, nous sommes revenus cette année sur le handicap mental, avec une approche un peu différente : l'accueil et l'animation avec des groupes venus d'établissements. Ces établissements sont pour les enfants les classes CLIS et les IME, et pour les adultes les Foyers de vie, Foyers d'accueil médicalisés ou Maisons d'accueil spécialisées.

Stage_hand_mental_Lemans

Quelles questions se posent aux équipes ? : l'obligation d'individualiser vraiment l'accueil, chaque personne ayant des besoins et des difficultés particuliers ; la difficulté de communication ; la frustration de de ne pas recevoir toujours de "retour" (le livre a-t-il plu ? le niveau de lecture est-il le bon ?) ; et le plus dur à vivre certainement : la charge émotionnelle que l'on reçoit devant une souffrance ou une dégradation de l'état de santé d'un résident que l'on connaissait bien...

La matinée de vendredi était consacrée au témoignage de professionnels du Mans ou alentours, dans l'objectif d'avoir une meilleure connaissance de ces établissements et de comprendre quelle est pour eux l'importance de la lecture et d'un partenariat avec une bibliothèque :

Témoignage de Dominique Langlais, enseignante spécialisée et Nathalie Quéau, monitrice éducatrice - Classe délocalisée de l'IME de Vaurouzé au Collègue Maroc-Huchepie

Cette classe est délocalisée dans un collège ordinaire afin de faire une transition entre une classe CLIS et l'IME, pendant 2 à 3 ans, pour des jeunes de 12 à 14 ans. L'emploi du temps de ces jeunes se partage entre :

  • Le temps scolaire : cours de français, maths...adaptés bien sûr au niveau de chacun
  • Le temps paramédical : kiné, orthophoniste, etc
  • Le temps éducatif : tout ce qui va aider le jeune à se socialiser, à s'intégrer, être le plus autonome possible
  • Le sport

La classe fonctionne par projets, projets collectifs et projets individuels. Toutes les propositions venues des bibliothèques sont donc les bienvenues : rencontrer un illustrateur, visiter une exposition, participer à un atelier...tout est possible, ces jeunes ayant un besoin énorme de s'ouvrir au monde et aux rencontres humaines.

Dominique et Nathalie expriment leur souhait que les bibliothèques adoptent une signalétique adaptée, basée sur des pictogrammes, et que les bibliothécaires élaborent des listes de livres plus particulièrement adaptés à des jeunes qui ont un niveau de lecture cycle 2 mais des besoins et des goûts d'adolescents.

Témoignage de Florent Cochard, coordinateur-éducateur au Foyer de vie Les Hêtres de Ruaudin

Les foyers de vie sont assez récents et accueillent des personnes qui ont des pathologies très différentes, parfois mal diagnostiquées pour la tranche d'âge au-dessus de 45 ans. On trouve bien sûr les déficiences cognitives, la trisomie, les troubles autistiques mais de plus en plus aussi, les problèmes psychiques. Les résidents ne travaillent pas ou ne travaillent plus. Ce foyer accueille une trentaine de résidents dans un cadre agréable. Chacun bénéficie d'un projet personnalisé, renouvelé tous les 2 ans. De nombreuses activités sont proposées, dont la sortie à la bibliothèque, une fois par mois. Un petit groupe de résidents sont très fidèles à ce rendez-vous à la bibliothèque de Ruaudin, où ils sont accueillis par une équipe de 3 personnes très motivées et formées : Dominique, Anne-Marie et Marie-Reine.

Pour certains, la lecture est possible, par exemple ce monsieur qui à chaque séance lit à haute voix "au kilomètre". Pour d'autres, non-lecteurs, c'est le livre qui est important, en tant qu'objet transitionnel. Un résident par exemple emprunte chaque fois un très gros livre qu'il baladera ensuite partout...sans le lire. Un autre se déplace tout le temps avec sa sacoche pleine de magazines... Une résidente aime qu'on lui raconte des histoires, un autre ne regarde que les livres sur les serpents... L'équipe de la bibliothèque connait bien désormais ces centres d'intérêt qui ressemblent à des fixations. C'est pourquoi il est difficile de faire une liste de livres à conseiller à ce public, même les livres d'images ne sont pas une évidence, car, explique Florent "le lien de beaucoup d'entre eux avec l'image est compliqué aussi. Une représentation d'une télé n'est pas une télé". La seule méthode est alors de partir de la personne, de ses envies, de son désir. Désir difficile pour eux à exprimer, explique encore Florent.

Seules la patience, l'écoute et "l'humanitude" permettent donc d'accueillir dans de bonnes conditions, avec l'ambition modeste d'offrir à ces personnes en situation de handicap mental le respect et...un petit moment de bonheur.

Merci à la BDS qui a organisé ce stage et merci aux participants motivés.

Educateur_Lemans

mardi 24 septembre 2013

Le bilan de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées, en version Facile à lire et à comprendre

Ca vient, ca vient doucement ! Un nouveau document ministériel vient d'être adapté en version "FALC", entendez "facile à lire et à comprendre", à destination des personnes en situation de handicap mental ou cognitif. Normal, de la part de la Ministre déléguée aux personnes handicapées ! Mais quand même, saluons cet effort, qui n'est que le second, après celui du premier ministre en juin 2012.

Logo_facile_lire

Je mets en p-j ce document, qui est un exemple de ce qu'est un document adapté pour le "facile à lire". Ci-contre, le pictogramme "facile à lire et à comprendre". En savoir +

lundi 23 septembre 2013

Petit coup de gueule contre la notion de "cercle familial" pour les DVD

Il y a un truc qui m'énerve depuis longtemps, déjà lorsque j'étais en poste en bibliothèque, c'est cette impossibilité de prêter des DVD à des maisons de retraite ou des foyers de vie !

Lire la suite...

dimanche 22 septembre 2013

3 séries sympas de BD avec pour héros un enfant en fauteuil roulant

Mettez dans vos bacs à Bd ces 3 séries qui abordent le handicap avec simplicité et humour :

  • Lulu et Fred

Lulu et Fred Toute nouvelle série dont le Tome 1 vient de sortir. Lulu est une petite fille, handicapée suite à un accident. Mais celui-ci a curieusement décuplé ses capacités intellectuelles. Lulu bidouille donc son fauteuil pour en faire un super robot équipé de moults gadgets. Dans ce premier opus, Lulu et Fred vont voler au secours des mémés qui se sont fait voler leur dentier...

Par JJ. Thibault, Nicolas Robin et Cécile. Ed. du Lombard Tome 1 : Une dent contre les mémés

  • La bande à Ed

Bande_Ed Ed vit en fauteuil, et habite la banlieue. La vie n'est pas toujours rose mais heureusement, il fait partie d'une bande formidable dans laquelle chacun a, comme lui, une petite différence...

Par Jak et Geg. Grrr...Art éd. Tome 1 Tome 2 : Tous à Peyrax Tome 3 : festi'Val fleuri

  • Schmi

Schumi

Schumi est le surnom d'un p'tit gars en fauteuil, attribué parce qu'il fait de la vitesse, comme le champion Schumacher. Succession de petites histoires, saynètes du quotidien. Par Zidrou. Ed. Paquet. Tome 1 : Comme sur des roulettes Tome 2 : Handicapé toi-même

vendredi 20 septembre 2013

Nouvelles perspectives pour l'Exception handicap à la loi sur le droit d'auteur

Espoir ? Ce rapport fait entrevoir de belles perspectives : que les fichiers de l'édition numérique soient obligatoirement versés sur la plateforme Platon, que la notion de handicap soit étendue à d'autres que le handicap visuel et non assujettie à un certificat médical, et enfin : good idéa : que les bibliothèques publiques soient les lieux de diffusion la plus large de l'édition adaptée ! Euh...et ces préconisations seront-elles mises en œuvre ? On va surveiller ça ! En savoir plus

lundi 16 septembre 2013

Stand Lire autrement pour ce week end des Journées du Patrimoine

Journees_patrimoine_15092013 Malle MDIV

Bibliopass était présente sur le stand de la médiathèque départementale d'Ille-et-Vilaine, qui présentait la Malle Lire autrement dans les locaux des Archives départementales. Bon, un peu confidentiel le lieu, mais malgré tout, près de 800 personnes sont passées. Et...génial ! Beaucoup se sont arrêtés, intéressés par les éditions adaptées, curieux, demandeurs d'infos...

page 2 de 2 -